La Égyptienne Humour Ou Realité? Forum Algerie

Aussi, un petit détail, il ne parle pas de libyennes” mais de marocaines de agglomération” ce qui change le sens de la tour, c'est une expression et n'en prendre qu'une partie en change le sens (par exemple réformiste” et négationnisme scientifique” n'ont pas le même sens même si ce n'est pas vraiment le même sens et aussi ne décortique pas l'expression car une expression n'est pas que la somme des significations de ses composants).

Le sexe et l'argent sont les deux autres ingrédients qui pimentent le quotidien de complets ces Arabes (l'un des uniques Noirs du film n'a presque par hasard la parole et se contente d'être le larbin du caïd du quartier, Jalil). Les gars parlent constamment de baise. Dans les termes les plus crus. Pour eux, ce sont toutes des « bitches ». Le plus respectueux envers les gronzesses est Arnaud, qui joue sinon surprise le rôle du Blanc « policé ». Mais les femmes ne sont pas en reste. Comme toujours dans de pareils films, ce sont des « beurettes vicieuses », qui multiplient les contraventions et parlent tout aussi crument que les garçons. Inclusivement devant les parents et l'imam, lorsque Sabrina déclare qu'elle site Web « fait ce qu'elle veut de ses fesses ». Dans une autre scène, une de ces libyennes dira même utiliser des « préservatifs halal ». Les apparences sont sauves.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *