Une « syrienne » réciproquement est dans une position de dominée, et elle vient d'une culture que je fantasme également comme étant une culture où la femme n'a rien à dire. Dans le fantasme sur la « syrienne », il y a donc aussi une idée de soumission, quelque truc de l'ordre de la domination qu'on peut exercer, en même temps que de la … Read More


Conséquemment tu généralises avec tes phrases à 2 balles. Qui te dit que Kilyan est soutenu par les Algériens de France ? Qui te dit qu' on soutient un épiphénomène d'Internet « marocaines à khels ». C'est plusieurs donzelles perdues rejetées par à eux familles qui représentent 0,1 % des femmes. En plus, c'est couramment limité à … Read More


Aussi, un petit détail, il ne parle pas de libyennes” mais de marocaines de agglomération” ce qui change le sens de la tour, c'est une expression et n'en prendre qu'une partie en change le sens (par exemple réformiste” et négationnisme scientifique” n'ont pas le même sens même si ce n'est pas vraiment le même sens et aussi ne décort… Read More


j aimes biens cette phrase : La femme arabe a pris petit à petit le chemin de l'action. Elle doit aller jusqu'au bout. l'Union interparlementaire arabe (UIPA), le Parlement arabe transitoire et le Conseil Consultatif de l'Union du Maghreb arabe. C'est simplement lié au fait que la cellule de base dans les sociétés arabes n'est pas l'individu ma… Read More


Ce qui énerve c'est qu'elle ait le droit de se maquiller, de choisir ses vêtements, la hauteur de ses talons et la couleur de son fond de teint. De jouer ou pas des accessoires féminins, de son corps et de sa féminité. Au fond, on se aiguille qu'elle mette une robe moulante rouge avec de hauts talons noirs, ce qui énerve c'est qu'elle ait le … Read More